Fin de crise à la Société nouvelle – Société sucrière de la Comoé (SN – SOSUCO)

La SN – SOSUCO est une entreprise burkinabé de production de sucre qui fut privatisée en 1998. 3 700 salariés dont 1 456 permanents travaillent aujourd’hui pour elle.

En juillet 2010 la direction décide de revenir de façon unilatérale sur le statut du personnel qui régissait jusque-là les relations employeur-travailleurs. Une plainte est alors déposée auprès de la direction générale du travail.

Le 6 juin 2011 un arrêt de travail est voté par les salariés. Le débrayage dure jusqu’au 10 juin. Le 7 un blocus était mis en place sur la route qui mène de Bobo-Dioulasso à Banfora (Ouest).

Pour la Confédération générale du travail du Burkina, le belge Didier Vandenbon a été nommé à la tête de l’entreprise en 2009 pour démanteler la SN – SOSUCO au profit de la SODISUCRE.

Les revendications des syndicats :

  • Une plus grande liberté syndicale
  • La levée des mesures répressives
  • Le respect des textes par la SN – SOSUCO
  • L’arrêt de la sous traitance
  • L’arrêt du plan de départ volontaire.

 


Reportage diffusé sur BF1 TV

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s